… ou comment découvrir des petites merveilles.

Comme vous le savez peut-être, nous sommes nomades depuis presque 2 ans maintenant. Qui dit nomade, dit maison mobile. Pour nous c’est une petite tente et les amis, famille qui nous offrent leur toit. La grande maison, celle que nous avions « avant » a été vendue. Le plus gros du travail était de ranger ce que contenait la grande longère dans des tout petits cartons. C’est l’occasion de redécouvrir des choses auxquelles on ne prête pas souvent attention et notamment les vieilles photos. Sous mes yeux alors, des images sépias de vacances avec mes parents dans les Alpages. Quelques minces souvenirs, les fermiers étaient nos amis, le bon lait frais que je n’appréciais pas (j’avais l’habitude du goût UHT !!), la Suisse, parce que le lieu est en Suisse et que c’était trèèès beau. Pas plus d’indices ! C’est que ça remonte à plus de 40 ans et mes parents ne sont plus là pour se souvenir.

Nous nous sommes mis en tête de retrouver ces belles montagnes à partir des quelques images prises par mon père, postées ci-dessous. La magie d’internet, ou plutôt des utilisateurs fera des merveilles. Nous avions ciblés les forums de montagnards et la réponse inespérée est tombée : le Col de Chaude. Il y avait pourtant un piège, les clichés tirés de dias étaient à l’envers. Merci les « forumeurs » de Skipass !

Il aura fallu 1 an, pour nous décider à faire ce voyage vers le passé/présent et nous ne le regrettons pas, nous avons découvert (redécouvert) une petite merveille. Loin des sites touristiques, le chalet d’alpage abrite toujours des vaches et on y fabrique toujours du fromage dans des chaudrons en cuivre chauffés au feu de bois. Le lieu, préservé s’est même embelli, le toits de tôle ayant laissé la place aux tavillons traditionnels. Les Bhoutanais diront que c’est un lieu secret, puisse-t-il garder son identité.

Les occupants ne sont plus les mêmes, mais ça je le savais déjà, dans mes souvenirs nos amis éleveurs avaient changé d’activité, mais l’accueil simple et chaleureux de la famille Yersin nous a fait nous sentir un tantinet chez nous. Olivier et Huguette emmènent leurs vaches là-haut pour 4 mois, depuis 19 ans, après le papa resté lui 18 ans. Ils proposent le couvert et le refuge à qui passe par là. Nous avons opté pour la tente, le temps étant au beau fixe, et le petit déjeuner avec la famille.

Ce lieu permet de vivre une belle tranche de tradition suisse, au calme, sans se ruiner. L’emplacement pour qui souhaite camper et gratuit, avec accès à la douche, eau chaude comprise et aux toilettes. Le dortoir est à 10 CHF par nuit et par personne, même prix pour le petit déjeuner et la planchette fromages/viandes à déguster toute la journée. Qui a dit que la Suisse était chère ?

Il reste cependant une interrogation, qui étaient les amis de mes parents, comment s’appelaient-ils ?   Aucune idée. Pensez à poser des questions aux personnes de votre famille, ils sont votre mémoire, pour moi il est trop tard. A moins qu’internet me prodigue encore une étincelle de magie.

Si d’aventure vous souhaitez y aller, c’est par ici et la page facebook est par là.